Email : Password :
L'info du jour :
Liens visités récemment












Hauts revenus, grands buveurs

Communiqués de presse - Alcool
Date : 11-03-2011
Share
Le consommateur belge boit plus durant les fêtes maintenant qu’en 2009 et 2010. Les groupes sociaux supérieurs consomment plus de boissons alcoolisées. Le CRIOC recommande également aux autorités publiques de mettre en place un meilleur contrôle sur la publicité éthique et responsable pour les boissons alcoolisées.

Fêter, c'est boire

La consommation de boissons alcoolisées est avant tout festive. Pas moins de la moitié des consommateurs déclarent qu'ils ont bu des boissons alcoolisées lors des fêtes de fin d'année, contre seulement un sur quatre au cours du reste de l'année, tant en semaine que pendant le week-end. Cette différence résulte surtout d'une consommation plus élevée de vin, de champagne et d'apéritifs pour les fêtes. Dans la période de fin d'année, le nombre de personnes buvant de la bière reste égal au nombre de consommateurs qui en consomment régulièrement.
En semaine et à l'occasion des fêtes de fin d'année, le pourcentage de consommateurs qui consomme des boissons alcoolisées est plus élevé en Wallonie qu'en Flandre. La différence sociodémographique la plus remarquable concerne les groupes sociaux. Plus de consommateurs boivent des boissons alccolisées les groupes sociaux supérieurs que parmi les groupes sociaux moyens. Ces derniers consomment toujours plus d'alcool que les groupes sociaux modestes. Il n'apparaît pas de différences significatives entre les groupes sociaux pour ce qui est de la quantité d'alcool consommée par buveur.

Plus de verres pendant les fêtes

Pendant les fêtes de fin d'année, non seulement plus de personnes consommaent des boissons alcoolisées, mais celles qui boivent consomment aussi des quantités plus importantes que le restant de l'année.

Nombre moyen de verres qui sont bu

Fêtes de fin d'année : 6,8
Week-end: 4,6
Semaine: 2,4

En outre, l'étude constate, ces dernières années, une augmentation du volume d'alcool consommé pendant les fêtes. C'est surtout le cas pour le vin (2009: 2,7 verres – 2010: 3,3 verres – 2011: 3,6 verres), mais également pour le champagne (2,1 – 2,3 – 2,7) et les spiritueux (1,1 – 1,3 – 3,1). Il s'agit peut-être d'un effet secondaire de la campagne Bob : quand un Bob est désigné, ceux qui peuvent boire ressentent peut-être moins la nécessité de modérer leur consommation d'alcool.

Surconsommation d'alcool

16% des consommateurs interviewés déclarent qu'ils ont au moins une fois, au cours des six derniers mois, bu six verres d'alcool ou plus à une même occasion. Le nombre moyen de fois ou cela s'est produit durant les six derniers mois étant de 6, il en résulte que ces consommateurs boivent plus de six verres en une fois et ce, une fois par mois.

Boire plus de six verres à la même occasion correspond à la définition du binge drinking, ou biture expresse. Ce phénomène est surtout présent chez les jeunes de 18 à 29 ans ainsi chez les personnes qui appartiennent aux groupes sociaux supérieurs

6% des répondants disent qu'ils ont eu une perte de mémoire temporaire au cours des six derniers mois et qu'ils ne se souvenaient plus de certains événements dus à la consommation d'alcool en grande quantité le lendemain. Ce comportement s'est développé en 2 ans. En 2009, le binge drinking se produisait en moyenne 2,2 fois au cours des six mois précédant l'enquête; aujourd'hui, cette fréquence a augmenté à 6 fois.

Conclusions

La consommation d'alcool est toujours fortement liée à des moments festifs et plus particulièrement, pendant les fêtes de fin d'année. A cette période, ce sont le vin et le champagne que l'on boit le plus. Les données les plus récentes indiquent que la boisson alcoolisées la plus consommée est la bière. Le consommateur moyen de boissons alcoolisées est un homme, appartenant souvent au groupe social supérieur et ayant une profession libérale ou une fonction de cadre. Aujourd'hui,les 18 à 29 ans consomment le plus de boissons alcoolisées.

Recommandations du CRIOC

Le CRIOC demande que la publicité pour l'alcool soit mieux réglementée et constate à nouveau le fossé grandissant entre la communication commerciale et les campagnes de prévention, menées par les autorités publiques ou des organismes éducatifs. Non seulement il y a une nette incompatibilité entre ces deux discours, mais l'impact des campagnes de sensibilisation est fortement limité par les budgets disponibles, ceux-ci sont nettement inférieurs à ceux dont disposent les campagnes de marketing destinées aux boissons alcoolisées. Dans un contexte, où la politique des autorités publiques est mise à mal par la publicité  et où les stratégies et techniques des publicitaires deviennent de plus en plus agressives et insidieuses, les pouvoirs publics doivent encadrer strictement la publicité.
Récemment, le parlement de la Communauté française a unanimement approuvé une résolution demandant au gouvernement de lancer une interdiction de la diffusion gratuite ou vente à des prix forfaitaires de boissons alcoolisées. Le CRIOC espère que ces déclarations seront suivies d'actions précises.
Le contrôle des autorités publiques sur la publicité doit être renforcé. Si la loi sur les pratiques du marché protège les consommateurs contre la publicité mensongère, il  n'existe toujours pas, en 2011, un contrôle public sur l'éthique publicitaire. Compte tenu du poids considérable de la publicité dans notre société et de son influence, la mise en place d'un conseil fédéral de la publicité s'impose. Le secteur privé et notamment le JEP (Jury d'Ethique Publicitaire)  ne pourront jamais remplacer les autorités publiques dans leur fonction de défense de l'intérêt général. Seul un contrôle par les autorités permet de garantir un niveau élevé et efficace de protection pour le consommateur

Étude complète : La consommation de boissons alcoolisées

Thèmes préférés
ALIMENTATION Allégation de santé Assurances ARNAQUES Assuétude Baromètre de la consommation Banques BIEN MANGER CONSOMMATION Consommation durable CRISE Culture Distribution Droit de la consommation Eau ECONOMISER FETES FINANCES BANQUES ASSURANCES HOBBY Internet Jeunes et consommation Jouet Jeu Label Logement LOISIRS Marketing News Nutrition PANIER DE LA FAMILLE Pouvoir d'achat Pratiques commerciales PRIX Santé Sécurité SENIORS Services Publics Soldes Télécoms TIC
L'image du jour
Le chiffre
19 000 Les données européennes sur les accidents montrent que dans l'Union européenne, chaque année, 19 000 enfants de moins de 14 ans souffrent de blessures causées par des lits superposés.
Beaucoup d'accidents évitables avec des produits destinés aux enfants
Lire la suite
Forum conso
Bonjour, Je viens de recevoir un courrier postal d'un cabinet d'avocats situé à Alicante ...
Vous pouvez signaler cette arnaque à la police grâce au lien suivant. ...

suite a la recherche d'un logement j'ai recu ce mail!!!! Bonjour. Je suis Mme MEDOIZIN. Mon mari ...
Oui, ce genre d'arnaques est particulièrement fréquent pour les petites annonces immobilières. ...

Infos consommateurs
La mer, un trésor menacé
Du 25 avril au 11 mai 2014 se tient la Semaine de la Mer. Pour l'occasion, le CRIOC fait le point sur les enjeux actuels autour des mers et des ...
Le prix de l'eau en Wallonie
Nous avons beaucoup entendu parler de l'eau récemment. Le CRIOC en profite pour répondre aux questions que vous vous posez tous : Comment le prix de ...
Lire la suite
Abonnez-vous gratuitement
Vrai / Faux
Limiter les produits chimiques dans le jardin est possible.

Vrai - Faux