Email : Password :
L'info du jour :
Liens visités récemment












Vie privée mobile: un flux d'informations personnelles difficile à contrôler

Du côté des consommateurs - Internet
Date : 23-09-2011
Share
Après l'article sur le mode d'emploi et le contrôle du respect de votre vie privée sur le réseau social Facebook, le CRIOC à présent l'attention des consommateurs sur le respect de la vie sur les smartphones autrement dit sur les téléphones qui offre un accès à internet.

Les consommateurs sont déjà conscients des problèmes que créent les cookies ainsi que des autres concernant le respect de la vie privée mais concernant l'internet mobile qui s'est développé ces dernières années, les consommateurs restent méfiants mais n'y connaissent pas encore grand-chose…C'est donc impossible pour les consommateurs d'en connaître tous les tenants et aboutissants. Le CRIOC tient à informer les consommateurs et dénonce le fait que des créateurs d'applications ne font pas preuve de clarté sur leur traitement d'informations personnelles des utilisateurs et recommande aux consommateurs d'être hyper-prudents.

L'internet mobile est un réseau gigantesque d'échanges d'informations entre utilisateurs, créateurs d'applications, de sites internet... Si vous faites une recherche sur des recettes pour pizzas, il se peut que, le lendemain, vous receviez des annonces sur des pizzas. La conclusion est qu'il est encore trop difficile pour les consommateurs de vérifier quelles informations sont communiquées à qui et quand.

A la fin de l'année passée, le journal américain 'The Wall Street Journal' a mené une vaste enquête pour déterminer combien d'informations personnelles et lesquelles étaient sauvegardées par des applications mobiles et transmises aux créateurs des applications ou à des entreprises (annonceurs) externes, avec ou sans l'autorisation de l'utilisateur et à son insu ou pas. A première vue, les résultats sont déconcertants. Les applications qui ne transmettent pas la moindre information personnelle ou qui au plus la renvoient au créateur de l'application, représentent une minorité absolue. Presque toutes les applications examinées enregistrent le numéro spécifique d'identification du smartphone et la plus grande partie d'entre elles le partage ensuite à des tierces personnes. Ainsi, des annonceurs peuvent dresser des profils détaillés d'utilisateurs pour pouvoir leur montrer de la pub ponctuelle par après.

La bonne nouvelle est qu'il s'agit presque toujours de profils agrégés. Donc pas 'Pierre Renard, un homme de 39 ans habitant Tournai, a acheté un nouveau manteau de la marque X sur le site d'enchères Y et a ensuite visité le site Z', mais bien 'des hommes de 30 à 45 ans habitant dans la province du Hainaut qui s'intéressent à des manteaux de la marque X, les achètent souvent sur le site d'enchères Y et visitent souvent le site Z'. Dans ce cas, les annonceurs ne peuvent pas associer de nom sur les données dont ils disposent.

Pour les consommateurs, cela reste cependant vague. Au moment de l'enquête menée par The Wall Street Journal, moins de la moitié des applications seulement avaient une politique de protection de la vie privée consultable.

Il est donc conseillé de toujours rechercher et lire attentivement la rubrique 'Vie privée' des applications que vous envisagez d'utiliser. Bien qu'une majorité des consommateurs ait, malheureusement, l'habitude d'accepter directement les conditions d'utilisation et de protection de la vie privée, le CRIOC le déconseille vivement. Le CRIOC recommande d'effectivement lire ou au moins parcourir le texte en question. N'oubliez pas que l'internet mobile repose en grande partie sur l'échange d'informations et sur des annonces ponctuelles, adaptées à votre profil. Les joueurs sur ce marché ont donc intérêt à rassembler le plus possible d'informations à votre sujet, même à votre insu. Le CRIOC demande que ce rassemblement d'informations reste limité à des informations agrégées et exige que l'utilisateur ait de manière conséquente l'opportunité de se désinscrire facilement s'il n'accepte pas que ses données personnelles soient partagées.

Si vous voulez vous-même vérifier en détail comment de différentes applications populaires (pour iPhone et Android) traitent vos informations personnelles, vous pouvez consulter le site internet du Wall Street Journal, la rubrique appelée What They Know (anglais pour 'Ce qu'ils savent').

Thèmes préférés
ALIMENTATION Allégation de santé Assurances ARNAQUES Assuétude Baromètre de la consommation Banques BIEN MANGER CONSOMMATION Consommation durable CRISE Culture Distribution Droit de la consommation Eau ECONOMISER FETES FINANCES BANQUES ASSURANCES HOBBY Internet Jeunes et consommation Jouet Jeu Label Logement LOISIRS Marketing News Nutrition PANIER DE LA FAMILLE Pouvoir d'achat Pratiques commerciales PRIX Santé Sécurité SENIORS Services Publics Soldes Télécoms TIC
L'image du jour
Le chiffre
19 000 Les données européennes sur les accidents montrent que dans l'Union européenne, chaque année, 19 000 enfants de moins de 14 ans souffrent de blessures causées par des lits superposés.
Beaucoup d'accidents évitables avec des produits destinés aux enfants
Lire la suite
Forum conso
Bonjour, Je viens de recevoir un courrier postal d'un cabinet d'avocats situé à Alicante ...
Vous pouvez signaler cette arnaque à la police grâce au lien suivant. ...

suite a la recherche d'un logement j'ai recu ce mail!!!! Bonjour. Je suis Mme MEDOIZIN. Mon mari ...
Oui, ce genre d'arnaques est particulièrement fréquent pour les petites annonces immobilières. ...

Infos consommateurs
La fraude bancaire sur internet en 2013
1.772. C'est le nombre de cas de fraudes bancaires sur internet qui a été comptabilisé pour la seule année 2013 ! Ces fraudes sont en hausse de 70 ...
Des appareils électriques et électroniques plus durables
On parle de plus en plus d'économie et de consommation durables. Le CRIOC reprend aujourd'hui un de ses chevaux de bataille et rappelle comment ...
Lire la suite
Abonnez-vous gratuitement
Vrai / Faux
Le volume de feuilles de menthe arrivant sur le marché belge en avion est de 6 à 10 tonnes par jour

Vrai - Faux